Assurance invalidité professionnelle : comment protéger votre capacité à travailler

|

Femme avec une prothèse de bras - assurance accidents professionnels et invalidité
Les choses les plus importantes à savoir sur l’assurance invalidité :

Temps de lecture : environ 4 minutes

  • L'assurance invalidité est l'une des assurances complémentaires les plus importantes. Elle protège vos revenus lorsque vous ne pouvez plus travailler.
  • Particulièrement utile pour les indépendants et les salariés à haut revenu.
  • Les maladies psychiques figurent parmi les causes les plus fréquentes d'invalidité professionnelle.
  • Plus tôt vous souscrivez une assurance d’invalidité professionnelle, plus vos primes mensuelles seront basses.

Que faire si vous ne pouvez plus travailler du jour au lendemain ? Cela peut arriver rapidement : un accident ou une maladie soudaine peut vous empêcher de faire votre travail correctement. Bien sûr, en Belgique, vous êtes partiellement protégé et vous bénéficiez des prestations de la caisse de maladie. Toutefois, pour les indépendants et les hauts revenus, elle ne couvre qu'une partie de vos revenus. Vous pouvez protéger vos pertes financières grâce à l'assurance invalidité. Dans cet article, nous vous indiquons ce qu’elle comprend et de quelle façon elle peut vous être utile.

Beaucoup de gens estiment que la probabilité d'être en invalidité de longue durée est faible, mais selon les chiffres de Xerius, l'invalidité de longue durée touche 10 % de la main-d'œuvre totale. Vous êtes en invalidité de longue durée lorsque vous ne pouvez pas travailler pendant 30 jours en raison de problèmes médicaux. Si vous devez soudainement te passer d'une partie de ton revenu fixe, le risque de problèmes financiers est assez élevé. Avec une assurance invalidité, vous pouvez minimiser ce risque.

L'assurance invalidité : qu’est-ce que c’est ?

L'assurance privée contre l'invalidité professionnelle est une assurance non obligatoire. Elle est particulièrement utile et importante si vous dépendez de ton salaire pour vivre correctement. Si des raisons de santé empêchent de travailler pendant une période prolongée, l'assurance verse un montant supplémentaire chaque mois en plus de l'allocation gouvernementale pour compenser la différence avec votre revenu mensuel. Cela permet d’assurer une certaine sécurité financière.

Mais à partir de quel moment est-on considéré en incapacité de travail ? Les conditions générales diffèrent un peu d'une compagnie d'assurance à l'autre, et il est souvent possible de choisir parmi différentes clauses qui augmentent ou diminuent la prime. Par exemple, vous pouvez choisir les risques à assurer comme la maladie, les accidents du travail et/ou privés, les maladies physiques et les maladies mentales.

Une femme à son bureau est en état de stress – maladie mentale

Notez que dans certaines polices, les prestations pour les maladies mentales sont limitées dans le temps. Vous pouvez décider pour quelle partie de ton revenu vous voulez être assuré et ce, en cas d'invalidité totale ou partielle. Souvent, on peut être assuré à hauteur de 25 % de perte de revenu en cas d'invalidité. Avec toutes les assurances, le montant remboursé par la caisse d'assurance maladie ne peut évidemment pas être assuré. Le délai de franchise est d'un mois dans presque toutes les polices d'assurance.

Qui a besoin d’une assurance invalidité professionnelle ?

L'intérêt d'une assurance invalidité professionnelle dépend de nombreux facteurs, tels que votre profession, votre âge, vos éventuels antécédents médicaux ou votre situation familiale. En revanche, si vous vivez de votre revenu et que vous n’avez pas assez de réserves pour couvrir vos frais mensuels, pour subvenir aux besoins de votre famille, souscrire à une assurance invalidité professionnelle privée est judicieux et nécessaire. L'assurance est particulièrement intéressante pour les personnes suivantes :

  • Toutes les personnes employées qui dépendent de leurs revenus pour vivre.
  • Familles où une seule personne est responsable des revenus
  • Les travailleurs indépendants : ils perçoivent une allocation beaucoup plus faible de la part de la caisse de maladie et sont eux-mêmes responsables de la perte de revenus. Dans le cas des salariés, l'employeur couvre les six premiers mois.

En Belgique, tous les employeurs sont tenus de fournir à leurs employés une assurance invalidité. Ainsi, si vous êtes inapte au travail en Belgique, votre employeur est responsable de votre salaire. Si l'incapacité de travail persiste pendant une longue période, les prestations sont prises en charge par la caisse de maladie. Toutefois, ces prestations ne couvrent pas 100 % de tes revenus. L'assurance invalidité couvre le montant manquant. C'est une autre histoire lorsque vous êtes indépendant, dans ce cas vous êtes responsable de toutes tes pertes de revenus, donc dans ce cas l'assurance est très intéressante car la prestation de la caisse d'assurance maladie pour les indépendants n'est que de 850 euros.

Incapacité professionnelle : les causes les plus fréquentes

Une chose est sûre, cela peut arriver à tout le monde. Que vous soyez jeune ou vieux, homme ou femme, ouvrier ou employé, cela n'a pas d'importance. Il peut toujours arriver quelque chose qui vousempêche de travailler pendant une longue période. Les quatre principaux groupes de diagnostics sont les tumeurs, les troubles mentaux et comportementaux, l'épuisement professionnel et les maladies cardiovasculaires. Les troubles psychosociaux représentent 25 % des principaux diagnostics. Chez les travailleurs (hors indépendants), ce chiffre s'élève lui-même à un tiers des diagnostics principaux. Les jeunes travailleurs semblent être plus souvent inaptes au travail en raison de facteurs liés à l'épuisement professionnel et au stress que leurs collègues plus âgés.

Identifiez vos risques personnels et votre capacité de travail

Pratiquez-vous un hobby à haut risque, comme le parachutisme ou le hockey sur glace, ou avez-vous des antécédents médicaux ? De tels facteurs augmentent le risque d'invalidité : vous devez donc les déclarer à votre compagnie d'assurance. Mais certaines professions présentent également un risque. Assurer le maintien de son activité est donc indispensable : il suffit d’en connaître la valeur. Pour cela, il faut multiplier votre revenu annuel par le nombre d'années jusqu'à la retraite.

Notre conseil : nos conseillers financiers peuvent vous aider à déterminer vos besoins personnels et à calculer les garanties de couverture. Le maintien de votre niveau de vie peut être ainsi assuré.

Économiser comme alternative ?

Et si vous mettiez régulièrement de l'argent de côté au cas où vous deviendriez invalide ? Calculons cela un instant. Suppose que vous deveniez invalide à l'âge de 53 ans pour le reste de votre carrière. La première année, vous avez droit à une allocation de 60 % de ton salaire brut. Après la première année, cette allocation est réduite à environ 1 300 euros, en fonction de votre situation familiale. Supposons que le salaire net soit normalement de 2 000 euros, cela signifie que vous devez épargner environ 117 600 euros pour maintenir le même niveau de vie (inflation et impôts non compris). Comme cela n'est pas évident, l'assurance invalidité mérite donc d'être envisagée.

4 conseils pour votre assurance incapacité

L'assurance invalidité professionnelle est une solution judicieuse pour que vous ne soyez pas privé de votre revenu en cas de maladie ou d'accident. Voici quelques conseils pour que vous puissiez tirer le meilleur parti de votre assurance invalidité professionnelle.

1. Répondez honnêtement aux questions liées à votre état santé

Pour souscrire une assurance invalidité professionnelle, vous devez répondre à des questions sur votre état de santé. Ne donnez pas d’informations erronées, sinon vous risquez de perdre votre couverture et ne pas recevoir de rente d'invalidité professionnelle.

Un homme répare une fenêtre - assurance accidents professionnels et invalidité

2. Assurez un montant suffisant

La prestation supplémentaire, ajoutée à la prestation que vous recevez de la caisse de maladie, doit au moins correspondre à ton dernier revenu net.

3. Souscrivez tôt à une assurance incapacité

Plus vous souscrivez à l'assurance tôt, plus les cotisations mensuelles sont basses. De plus, la plupart des jeunes professionnels n'ont pas ou peu d’antécédents médicaux, ce qui entraîne des conditions favorables.

4. Choisissez la durée adéquate

L’assurance incapacité devrait couvrir toutes les années d’activité, soit jusqu’à au moins 62 ans. Lorsque vous partirez à la retraite à 62 ans, vous devrez être mesure de recevoir la pension légale de l’état, ainsi que n’importe quelles autres pensions privées auxquelles vous aurez souscrit.

Lisez-le aussi :

Un enfant avec une tirelire et des pièces de monnaie – frais fixes mensuels dans le foyer

| OVB Belgium

Que représentent les coûts fixes dans un ménage et à combien devraient-ils s’élever ?

Sais-tu combien tu dépenses par mois ? Beaucoup de personnes manquent de visibilité sur leurs dépenses mensuelles, même si celles-ci ont un impact conséquent sur leurs futurs projets, financiers tout comme personnels. Le montant total des dépenses d’un foyer est toujours composé de coûts fixes et de coûts variables. Mais qu’est-ce qu’un coût fixe ? Et quelle proportion du budget doivent-ils constituer ?

Jeune femme qui porte une veste se réchauffe avec une tasse – garantie accidents de la vie et protection cambriolage durant les mois d’automne et d’hiver

| OVB Belgium

Passer les mois d’automne et d’hiver en sécurité avec une garantie accidents de la vie & une police de vol : quelle protection adopter ?

C’est à nouveau cette période  de l’année : les jours raccourcissent , les températures baissent – la saison automne-hiver se rapproche. Les tempêtes, la pluie et les feuilles augmentent les risques d’accident et les cambrioleurs sont avantagés par les soirs de nuit noire. C’est pourquoi il est très important de vérifier votre couverture d’assurance pour les mois d’automne et d’hiver et la mettre à jour si besoin est.